Nécessaire reconduction du moratoire qui protège les corbs

Depuis 2013, le corb bénéficie d’un moratoire qui interdit sa chasse sous-marine sur le littoral français de la Méditerranée. Il était temps, car ce poisson emblématique a bien failli disparaître ! Peu farouche, il était une cible facile pour les chasseurs sous-marins. Mais ce moratoire, décidé par arrêté préfectoral, ne dure que 5 ans. Il expire en décembre 2018, alors qu’il commence à peine à porter ses fruits ! On recommence à voir quelques corbs, mais ils sont rares. Pour que cette mesure soit efficace, il FAUT DU TEMPS. Il est donc INDISPENSABLE DE RECONDUIRE LE MORATOIRE.

Le moratoire sur le corb a été instauré en 2013

En 2013, Longitude 181 s’était mobilisée aux côtés du GEM et d’autres associations pour demander l’instauration d’un moratoire sur la chasse sous-marine du corb, ce magnifique poisson qui avait quasiment disparu de notre littoral. Ensemble, nous avons eu gain de cause, et notamment grâce à votre soutien.

5 ans, c’est bien trop court !

 

 

 

Le moratoire, entré en vigueur en janvier 2013, expirera en décembre 2018, bien avant d’avoir permis à la population de se reconstituer…

Si, aujourd’hui, on rencontre le mérou hors des réserves où se trouvaient les rares survivants, c’est parce que la chasse sous-marine au mérou est interdite depuis 1993, depuis 25 ans ! Les mérous sont petits, mais présents. C’est un succès formidable !

 

Une mesure de protection n’est efficace que dans la durée. Il faut donc que, tout comme le mérou, le corb bénéficie de la prolongation du moratoire sur la chasse sous-marine !

photos © Michel Dune et Hélène Castillo

Rejoignez LONGITUDE 181, Porteur de la voix de L’Océan !

Cet article Nécessaire reconduction du moratoire qui protège les corbs est apparu en premier sur Longitude 181.

massa id justo venenatis, id libero ut ante.