Requins de Méditerranée : on a observé la centrine commune !

Il est des observations qui font du bien… Celle de la rare centrine commune (Oxynotus centrina), aperçue cette semaine au sud de l’Espagne, en est une !

Discret requin des profondeurs

La centrine est un petit requin d’environ 1 mètre que l’on croise rarement car elle habite au-delà de 60 m de profondeur (60-600m), dans des lieux inaccessibles en plongée. Peu d’informations sur ce requin discret, qui vit sur les fonds meubles de Méditerranée et Atlantique nord-est, où il se nourrit de vers marins et crustacés.

Une seule certitude : la centrine a payé un lourd tribu à la pêche dont les chaluts raclent les fonds qu’elle affectionne. Pire, les pêcheurs l’ont souvent rejetée, car elle est sans valeur commerciale, voire considérée comme porte-malheur avec son étonnant look. Résultat : depuis 2007, elle est classée « en danger critique d’extinction » en Méditerranée par l’IUCN.

Cette observation est donc d’autant plus précieuse !

Un réseau de préservation des requins et des raies à l’échelle de la Méditerranée

L’observation a été relayée par Catsharks, l’un des premiers membres du Réseau d’ONG et de scientifiques que le programme « Requins de Méditerranée » de Longitude 181 rassemble peu à peu, depuis la conférence EEA2017. Objectif : avoir des relais dans tous les pays Méditerranéens, pour étendre le programme le plus largement possible. Sensibiliser, informer, convaincre….

Bientôt d’autres infos sur ce Réseau Requins et Raies de Méditerranée !

 

Ci-dessous, toutes les clés pour reconnaître ce requin à la silhouette très particulière

Cet article Requins de Méditerranée : on a observé la centrine commune ! est apparu en premier sur Longitude 181.