Le business des espèces marines menacées, épisode 5 : Les requins marteaux

L’association Robin des Bois ayant édité chez Arthaud en octobre 2019, un “Atlas du business des espèces menacées”, nous vous en livrons les extraits concernant les espèces marines dans une série d’articles à suivre au fil de nos Newsletters. Aujourd’hui, les requins marteaux…

“Dans les cales avec la coke

Tous les ans, 1.3 million de requins marteaux seraient capturés pour le commerce des ailerons. Les immatures et les juvéniles sont de plus en plus pêchés. La population du requin marteau halicorne est en chute libre. Cette chute est vertigineuse en Méditerranée où ses effectifs ont baissés de 99% entre 1970 et 2010. Le 1% restant demeure soumis à la contrebande… L’Amérique du Sud est un bastion du braconnage et du trafic… En 2012, Jair Bolsonaro, en tant que député, avait été condamné pour pêche illégale dans une réserve marine en face de Sao Paulo à une amende de 2500 € par l’IBAMA, l’organisme chargé de la protection de la faune et des milieux naturels. En 2019, Jair Bolsonaro, en tant que président du Brésil, veut démanteler l’IBAMA. Au Pérou, la filière pêche est sous le feu des critiques. Les palangres à requins sont appâtées avec de la viande de dauphin. Au Costa Rica, une usine de transformation des cartilages de requins en comprimés supposés entretenir les tendons et les articulations des humains et de leurs animaux de compagnie, est installée dans le pays. Des requins congelés et 495 kilos de cocaïne ont été saisis la nuit en septembre 2016 à bord de l’Almirante William, à 130 kilomètres au large du pays…Le cartel de la drogue et celui de l’aileron se donnent la main.”

Quelle protection ?

le marché aux requins à Oman

La France exerce sa souveraineté depuis 1931 sur l’ïlot de Clipperton. L’atoll est situé sur le parcours migratoire de sept espèces de requins, dont les grands requins-marteaux halicornes. En 1950, les bancs de requins-marteaux halicornes étaient visibles dans les eaux ouvertes autour de l’atoll. La mission française Clipperton 2016, en coopération avec des moyens nautiques et scientifiques mexicains n’a pas repéré la moindre silhouette de requin-marteau. Elle a en revanche été alertée par les nombreux vestiges de palangres et d’hameçons emmêlés dans les pentes coralliennes tout autour de l’atoll. L’atoll de Clipperton et sa faune sont abandonnés. Seule une coopération avec le Mexique et les autres pays riverains pourrait dissuader en partie les chasseurs d’ailerons.” Nous rajouterons que les requins-marteaux font aussi, régulièrement, l’objet de captures en tant que prises accessoires (censées être relâchées vivantes et en “bonne santé”) sur les palangres posées sur l’Ile de La Réunion dans le cadre de la “pêche de sécurisation” ayant pour cibles les requins Tigres et Bouledogues.

A qui profite le crime ?

La viande amère de requin-marteau, quand elle n’est pas jetée en mer sous la forme brute de corps mutilés, ne se vend pas cher : 4.50€ le kilo en Chine. Tout le profit réside dans les ailerons : 60€ le kilo en Equateur, 80 en Inde, 400 en Indonésie, 700 sur le marché de détail en Chine. Dans les restaurants Maxim’s de Hong Kong ou les bonnes tables de Singapour, la soupe aux miettes d’ailerons se facture entre 90 et 270€. Il y a peu, le Royal China Club à Londres facturait 3 600€ un repas royal d’ormeaux, de concombres de mer et d’ailerons de requins. Environ 38% des soupes aux ailerons de requins et des ailerons vendus dans les restaurants populaires et les supermarchés asiatiques du Royaume Uni proviennent, en toute discrétion, de requins-marteaux.

Et Nous ?

La Charte Internationale du Plongeur Responsable, déclinée en 25 langues à ce jour, demande à chacun d’entre nous, depuis 2002, de boycotter absolument la soupe aux ailerons de requins. Depuis sa création, l’association est engagée dans la protection des requins et dernièrement, elle a lancé une grande campagne citoyenne demandant à chacun de ne plus consommer de requins sous quelque forme que ce soit.

Pour connaitre le programme raies et requins de L181

La campagne “Pas de requin dans mon assiette”

Pour consulter la Charte Internationale du Plongeur Responsable et ses déclinaisons

Pour en savoir plus :

http://robindesbois.org/echoppe/?product=latlas-du-business-des-especes-menacees

Patrice BUREAU

Président de L181

Rejoignez LONGITUDE 181, Porteur de la voix de L’Océan !

dapibus porta. Aenean Aliquam et, libero Praesent venenatis neque. libero. elementum diam