Ceci n’est pas un poisson d’avril : Le Préfet de La Réunion ne respecte pas l’état d’urgence sanitaire !

Alors que sur l’Ile de La Réunion, comme en métropole et dans l’ensemble de nos Territoires Ultramarins, le confinement est la règle et l’État d’Urgence Sanitaire établi par décret, le Préfet local continue d’autoriser le massacre des requins dans le cadre de la “pêche préventive” !

Un poisson d’avril ?

Nous souhaiterions qu’il en soit ainsi, malheureusement ce n’est pas le cas. A l’heure où toutes les activités nautiques sont proscrites pour cause de confinement, que seules sont autorisées les activités indispensables à la vie de la Nation, les palangres verticales et horizontales permettant la capture et la mise à mort des requins ciblés, Bouledogues et Tigres, continuent de fonctionner.

Quelles sont les prises ?

Est-il utile de rappeler que 80% des prises de ces palangres sont des “prises accessoires” censées être relâchées ? Que certaines font partie d’espèces menacées ? Et que ces dispositifs participent activement à la dégradation rapide de la biodiversité locale ? Pour parachever le tout, les captures ciblées, en ce moment, concernent très majoritairement des requins tigres, alors qu’ils n’ont été que très minoritairement impliqués dans des accidents depuis 2011. L’État, au travers des erreurs de son administration locale, continue donc à déséquilibrer volontairement le fragile équilibre océanique de cette zone.

Les préfets sont-ils donc au-dessus des lois ?

Les références d’articles qui reprennent ce sujet :

https://www.facebook.com/antipecherequins974/posts/2883381728405525?

https://www.facebook.com/antipecherequins974/posts/288807557126474

http://www.info-requin.re/IMG/pdf/synthese_33_-_decembre_2019.pdf

 

Patrice BUREAU

Président de L181

mattis nec Lorem at pulvinar elit. tempus Aenean leo