Non, nous n’avons pas oublié les raies Manta !

Non, nous n’avons pas oublié les raies Manta !

Souveznez-vous : Le programme Raies de LONGITUDE 181 s’est terminé avec la victoire obtenue à la CITES pour la protection des raies Mobula. Mais  l’aventure continue  avec Manta Trust , notre partenaire historique , sur ce sujet  avec notamment des voyages  en science participatives  : les “Manta Passion Expeditions” menées par Niv Froman, de MANTA TRUST , alias Mr Manta Man ! Et en Janvier 2019, à Socorro, pour la première fois , Niv emmenait  un groupe à la rencontre des “Oceanic Mantas”.

Quoi de mieux pour un plongeur que de commencer l’année par des bulles en sa compagnie  ! (Pour ceux qui étaient au Salon de la  Plongée  en Janvier , et qui se demandaient pourquoi Manta Trust n’y était pas, l’explication était que Niv Froman plongeait à Socorro!   Mais où se trouve ce fabuleux spot ?

Située dans le Pacifique Est, Socorro est l’une des quatre îles de l’Archipel volcanique de Revillagigedo avec San Benedicto, Roca Partida et Clarion, très éloignée des trois premières.Depuis 2016, inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco, ces îles représentent la plus grande réserve marine d’Amérique du Nord.La richesse de la vie est essentiellement due à la jonction de courants provenant de Californie et d’Equateur. Aujourd’hui 350 espèces de poissons dont 26 endémiques, 15 espèces de requins et 4 espèces de tortues vivent dans ces eaux.

Réunis le premier jour au centre de plongée de Cabo San Lucas dirigé par Mike Lever (inventeur du Nautilus LifeLine GPS),  les plongeurs passionés (plusieurs ont déjà participé à ces expéditions dédiées aux Mantas) ont  été accueillis chaleureusement par toute l’équipe. Karey Kumly, Project Manager au sein du Pacific Manta Research Group,  a présenté la région, l’habitat, et sensibilisé au programme de recherches, aux méthodes utilisées et aux résultats actuels – 750 individus recensés et identifiés dans la région.

Niv Froman a également présenté un nouveau logiciel de reconnaissance d’images, utilisé à terme dans tous les projets, afin d’optimiser l’identification.

A raison de  3 à 4 plongées,  agrémentées d’échanges passionnants et passionnés,  chaque journée s’est terminée avec des conférences aux thèmes aussi variés que la topographie des îles, les mantas, les requins, la reproduction ou encore les CritterCams, une toute nouvelle technique moins intrusive testée aux Maldives et au Mexique pour récolter des informations sur le comportement de l’animal à long terme.

Socorro méritant amplement sa réputation,  avec des plongées  tout simplement extraordinaires :tous les jours mantas et requins marteaux étaient au rendez-vous !

 Un mot de  Karine L. ,   adhérente Longitude 181 , ayant participé à cette croisière : “Une plongée d’exception restera à tout jamais dans ma mémoire : un rêve éveillé, une heure en interaction avec mantas et dauphins sans plus savoir où regarder ! Immense merci à Niv et Conny de Manta Trust pour leur engagement, à l’équipage du Nautilus pour leur professionnalisme,  ….merci à toutes ces majestueuses espèces qui  ont émerveillés et enthousiasimés les plongeurs présents.”

 

A l’aide de l’ensemble des clichés pris par les plongeurs, Niv a pu consolider un bilan chiffré de toutes ces  fabuleuses rencontres :

  • Environ 41 individus vus au total,
  • 33 individus identifiés dont 18 femelles et 14 males,
  • 7 Black et 26 Chevron,
  • 8 espèces de requins – Galapagos, Pointes Blanches, Soyeux, Tigre, Gris , Marteaux, Pointes Noires et requin sombre

Une belle moisson pour une  semaine de présence qui va aider la science à progresser !

 Prochaine édition avec Longitude 181 : Automne 2019 aux Maldives !

Mais en attendant , MANTA TRUST organise d’autres expéditions  :  https://www.mantaexpeditions.com/   et recrute des ecovolontaires  pour  3 mois : https://www.mantatrust.org/careers/

(remerciement à Karine L. pour cet article et toutes les précisions sur ce voyage )

Rejoignez LONGITUDE 181, Porteur de la voix de L’Océan !

Cet article Non, nous n’avons pas oublié les raies Manta ! est apparu en premier sur Longitude 181.

Bonne nouvelle pour le Corb !

Bonne nouvelle pour le Corb !

L’interdiction de la chasse sous-marine et de la pêche de loisir des corbs est reconduite jusqu’à fin 2023.

Un moratoire qui arrivait à échéance en 2018

Rappelons que les Corbs étaient protégés depuis décembre 2013 par deux arrêtés préfectoraux du 23 décembre 2013. Ces arrêtés interdisaient la pêche sous-marine et la pêche de loisir à l’hameçon de ce poisson au large des 3 Régions : Provence-Alpes-Côte d’Azur, Languedoc-Roussillon et Corse.

Ces arrêtés étant applicables pour une durée de 5 ans, ils arrivaient donc malheureusement à échéance fin décembre 2018. Longitude 181 alertait sur cette échéance dès septembre 2018.

Il aurait été regrettable que les premiers efforts mis en place ne soient pas prolongés de manière à permettre le retour des corbs en abondance en Méditerranée.

Une reconduction de l’interdiction pour 5 ans

Fort heureusement pour notre futur (nous l’espérons) compagnon de plongée, les autorités préfectorales ont conclu qu’il fallait continuer à encadrer pêche et chasse au Corb. Cette décision s’est appuyée sur les analyses des données scientifiques disponibles,

Les deux arrêtés du 20 décembre 2018, pris par les préfets de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et de Corse, interdisent donc pour 5 ans la pratique de pêche et chasse sous-marine de loisir du Corb dans les eaux de Méditerranée continentale et dans les eaux territoriales au large de la Corse.

 

Restons vigilants quant à l’application de ces arrêtés !

info plus :

– Arrêté  du 20 décembre 2018 sur la pêche du corb (Sciaena, umbra) dans les eaux maritimes de Méditerranée continentale

 – Arrêté du 20 décembre 2018 sur la pêche du corb (Sciaena, umbra) dans les eaux territoriales autour de la Corse  

– info plus sur le mérou et le corb

Rejoignez LONGITUDE 181, Porteur de la voix de L’Océan !

 

Cet article Bonne nouvelle pour le Corb ! est apparu en premier sur Longitude 181.

Pas de requins dans mon assiette : la première poissonnerie s’engage !

Pas de requins dans mon assiette : la première poissonnerie s’engage !

La poissonnerie du Géant Casino de Villefranche-sur-Saône est la première à s’engager à ne plus proposer de requins sur ses étals ! Elle rejoint, par ce geste fort, la campagne « Pas de requin dans mon assiette » lancée par Longitude 181. Poissonniers, rejoignez le mouvement !

Le Géant Casino de Villefranche-sur-Saône s’engage pour protéger les requins

Sur ses étals, vous ne trouverez plus de requin. Grâce aux explications de Jean Grépinet, membre de Longitude 181, cette poissonnerie a été alertée sur la disparition des requins. Elle sait pourquoi il faut cesser de les proposer à la vente. Elle affiche désormais le macaron qui affirme son engagement et les posters “requins et raies de Méditerranée à protéger”

Poissonniers, rejoignez le mouvement !

Toutes les poissonneries sont invitées à rejoindre la campagne « Pas de requin dans mon assiette ». Comment ? Simplement en choisissant de ne pas proposant de requins sur son étal. Pas de requin bleu, pas de mako ou de roussette. Pas de saumonette non plus, car « saumonette » est le nom commercial utilisé pour les petites espèces de requins (aiguillat, émissole, …).

Vous souhaitez devenir un magasin « Pas de requins dans ma poissonnerie » ?

Adressez un mail à contact@longitude181.org . Nous vous donnerons toutes les informations et le sticker de la campagne « Pas de requin dans ma poissonnerie » à afficher chez vous.

C’est en choisissant de ne plus servir de requins, c’est en choisissant de ne plus consommer de requins que, ensemble, nous ferons cesser la demande qui contribue à faire disparaître les requins !

 

Cet article Pas de requins dans mon assiette : la première poissonnerie s’engage ! est apparu en premier sur Longitude 181.