La Voix de l’Océan et Eric JAIL sont arrivés à Saint-Malo !

Comminuqé de presse :  La Voix de l’Océan et Eric JAIL sont arrivés à Saint-Malo !

Le bateau et le skipper se portent bien !  Navigation au  près et dauphins au rendez-vous sur l’océan : le convoyage a été une très belle expérience pour Eric, qui est heureux d’être enfin à Saint-Malo. Maintenant place aux derniers préparatifs…la pression monte doucement.

 

Un convoyage exceptionnel après le passage de l’ouragan Leslie

La Voix de l’Océan, bateau n°66 est enfin appontée au bassin Vauban après 10 jours de convoyage musclé, mais très positif. Le convoyage s’est déroulé en 2 temps, avec le passage du détroit de Gibraltar avec 40 nœuds de vent et la remontée du Golfe de Gascogne dans des conditions météo très variées. Occasion pour Eric de profiter au maximum de toute la garde-robe, de tester toutes les voiles disponibles et d’effectuer les manœuvres en mode « solitaire ». La remontée sur St-Malo s’est également déroulée dans une allure de près serré pendant 5/6 jours, après le passage de l’ouragan Leslie qui a laissé une mer très perturbée et croisée et qui a poussé les vents de face. Le bateau s’est très bien comporté malgré sa carène faite pour le portant et « l’équipage a été bien brassé », mais dormir mouillé et habillé, Eric sait faire…il est fin prêt pour la transat ! L’arrivée sur St-Malo a été magique avec la présence du public, déjà, sur la mer et sur les quais et une organisation bien réglée.

 

 

 

Accompagné par les dauphins nuit et jour

 Pendant les 10 jours de navigation, des groupes de dauphins ont accompagné le bateau en permanence de nuit comme de jour. « Cela fait 30 ans que je navigue, je n’avais jamais encore vu ça ! », Eric et l’équipage ont même eu l’occasion de vivre un moment exceptionnel avec le jeu d’un dauphin. Il avait décidé d’attraper le spi ! A 4 reprises, il a sauté pour toucher la voile de son rostre…et heureusement qu’il ne l’a pas attrapé, parce qu’on ne sait pas trop ce qu’il aurait pu faire avec ! L’Océan offre toujours à Eric des moments de bonheur comme celui-ci.

Des rencontres magiques avec des cachalots, des tortues des dauphins…et même un petit moineau aussi venu se reposé pendant 3 jours avec l’équipage. L’Océan est bien vivant et toutes les créatures qui y vivent sont autant de merveilles à découvrir à et respecter.

La Voix de l’Océan avec Longitude 181

La Voix de l’Océan, c’est laisser parler les animaux marins, les laisser nous accompagner, nous regarder, les laisser vivre en paix dans cet univers grandiose que sont les mers et les océans de la planète. Ils sont malheureusement en très grand danger à cause de l’activité de l’homme. Nous devons leur donner une voix pour qu’ils puissent faire valoir leurs droits d’habiter cette planète Océan, au même titre que tous les êtres vivants et c’est pourquoi Longitude 181 agit au quotidien pour assurer leur protection. Ainsi, le programme La Voix des Cachalots  permet d’identifier les individus, d’étudier leurs systèmes relationnels et de créer des arbres généalogiques des groupes. Le grand programme Les Droits de l’Océan permet d’éclaircir la législation incohérente et le programme Requins & Raies alerte quant à la fragilité des populations de requins et raies. Longitude 181 porte encore bien d’autres initiatives, pour soutenir les programmes de l’association, il suffit d’adhérer ou de faire un don, c’est très simple ! Consulter longitude181.org pour suivre toutes les étapes de la participation d’Eric JAIL à la Route du Rhum – Destination Guadeloupe et découvrir toutes les actions collectives et de soutien mises en œuvre par l’association.

Longitude 181 rejoint Ocean as Common

La Voix de l’Océan et Longitude 181 ont été invités à se joindre à l’appel Ocean As Common lancée par Catherine Chabaud et participera à la conférence du 30 octobre 2018 à St-Malo pour faire valoir ce droit à la vie.

Parce que l’Océan est le bien commun de l’humanité.

CREDITS PHOTOS

Photo d’Eric JAIL : @Longitude 181

Cet article La Voix de l’Océan et Eric JAIL sont arrivés à Saint-Malo ! est apparu en premier sur Longitude 181.

id dolor facilisis mattis Aenean vulputate, porta. Praesent odio