Il y a aussi des bonnes nouvelles ! Et ça se passe du côté des grandes tortues de mer.

Parce qu’il y a aussi des bonnes nouvelles pour la biodiversité et que les efforts de conservation payent !

Selon une étude récente menée par des chercheurs australiens et grecs et publiée dans Science Advance les populations mondiales de grandes tortues marines ne seraient plus en baisse ! Avec même parfois une hausse dans certaines zones, comme à Hawaï où Roderic Mast (coprésident du groupe consultatif sur les tortues marines pour l’IUCN1) confie ” [qu’] ils ont tellement de tortues qu’ils ne savent plus quoi en faire !”.

Pour rappel, sur 7 espèces de grandes tortues marines, toutes sont classées vulnérables ou en danger de disparition par l’IUCN.

Néanmoins, cette bonne nouvelle est plus ou mois marquée selon les populations et cache d’importantes disparités. Par exemple, sur 299 ensembles de populations étudiées, 95 groupes ont été identifiés en accroissement significatif d’abondance de nidification sur la façade atlantique du continent américain. En revanche, ce sont 35 autres groupes qui sont en diminution dans la région Asie-Pacifique. Pour les ensembles restants, aucune variation notable n’a pu être démontrée.

Selon cette même étude, les efforts de conservation comme le changement des filets de pêche et la création de plage protégées en période de pontes sont les principaux facteurs de cette stabilisation.

Cependant, d’autres menaces pèsent toujours sur ces populations : réchauffement climatique et montée des eaux, déchets plastiques, braconnage, maladies, …

Tout n’est pas résolu, mais la tendance actuelle est encourageante et c’est en maintenant les efforts et à l’aide de nouvelles initiatives que nous pourrons continuer sur cette lancée !

 

1 International Union for Conservation of Nature

Cet article Il y a aussi des bonnes nouvelles ! Et ça se passe du côté des grandes tortues de mer. est apparu en premier sur Longitude 181.